Voyage

Japon – Road Trip

Retour sur Road Trip au Japon, un itinéraire de 15 jours au pays du soleil levant. Ce parcours a été imaginé selon nos envies de découvrir les principales agglomérations du pays, la campagne japonaise, sa culture si particulière et sa gastronomie. Nous avons effectué ce voyage pendant la coupe du monde de rugby 2019.

Must Know

LANGUE

À moins de parler le japonais, l’anglais (bien que limité) reste la langue la plus utile au Japon dans les grandes villes. Mais à l’exception des hôtels, restaurants et lieux touristiques, peu de gens le comprenne. Il est donc conseillé d’utiliser des applications de traduction comme Google Translate, pour demander des services dans la rue ou encore pour traduire des écrits (panneaux, menu, etc.) grâce à la fonction « caméra ».

ARGENT

Le Yen est la monnaie locale, il est conseillé d’avoir toujours du cash sur soi, notamment pour prendre le métro et pour certains lieux. Il n’est pas toujours simple de retirer de l’argent sur place car peu de banques acceptent des cartes bancaires internationales. Heureusement il y a des 7 Eleven un peu partout avec un ATM qui accepte toutes les cartes. La carte Revolut est une très bonne option pour éviter les frais de change.
Pour tout achat de plus de 5000 Yen, il est possible d’obtenir la détaxe, il faut penser à la demander.

WIFI

Un pocket Wifi est un outil assez indispensable pour tout voyage au Japon. Il permet d’être en permanence connecté à internet, ce qui est très utile pour se déplacer et communiquer dans un pays où nous parlons pas la langue. Il se commande en ligne, et se récupère directement à l’arrivée à l’aéroport.

TRANSPORT

Le Japon est sûrement un des pays disposant d’une des meilleures infrastructures ferroviaires. Ainsi les lignes de métro et de train restent les moyens les plus simples et économiques pour se déplacer dans les ville et le pays. Le JR Pass est un abonnement à privilégier lorsque l’on souhaite voyager de manière illimitée à travers le pays. Il se commande sur internet avent de partir et se récupère à l’arrivée.

HÉBERGEMENT

Le pays ne manque pas de solution en terme d’hébergement : Airbnb, petits hôtels, grandes chaînes d’hôtels, love hôtels, capsule hôtels. Il faut seulement penser à regarder les tailles des chambres car nous pouvons parfois avoir des surprises et nous retrouver dans de toutes petites chambres avec deux grandes valises à ouvrir 🤷‍♂️. Les Ryokan, chambres d’hôte très populaires, sont une solution et une expérience à part entière lors d’une première visite au Japon.



ルート Itinéraire

Itinéraire Japon
Tokyo – Kanazawa – Wajima (Noto) – Takayama – Toyota – Kyoto – Osaka – Kobe- Tokyo

ステップ #1 – Tokyo

J1 – Point de départ Tokyo


🇯🇵⛩

  • Shibuya Station

🍣🍶

  • Tower’s Bar (bar panoramique, hôtel Cerulean)
  • Kaikaya (Shibuya)

Cerelean Hotel vue
Vue du Cerelean

Arrivés à Tokyo après un long vol en fin de journée.
Nous récupérons notre JR Pass puis notre pocket wifi, et nous empruntons le Narita Express afin de rejoindre la gare de Shibuya en moins de 1h. Nous avons choisi le quartier de Shibuya pour notre premier passage à Tokyo afin de séjourner dans un quartier animé et assez central. En effet, la station de Shibuya nous permet de nous rendre un peu partout dans Tokyo via des lignes de métro directes.

🏩Cerulean

Nous profitons de notre arrivée tardive pour nous rendre dans le très beau bar panoramique de l’hôtel Cerulean. La vue sur la métropole de nuit est magnifique et le bar a des airs du fameux New York Grill du film Lost in translation.


🍣Kaikaya

Première soirée dans un Izakaya, le Kaikaya situé dans le quartier de Shibuya, sorte de bistro japonais où nous goutons des spécialités locales dans une ambiance animée, jusqu’à tard dans la nuit. Effectivement l’ambiance est au rendez-vous dans ce petit restaurant typique, un peu bruyant mais joyeux et vivant. Le menu découverte propose entre autre des sashimis, tempuras, poisson grillé, et du boeuf Wagyu cuit sur une pierre chaude devant nous, le tout accompagné d’un verre de saké. Les japonais, afin de montrer leur générosité, ont pour habitude de placer le verre à saké dans une petite boite en bois. Ainsi lorsqu’ils servent le saké, ils le font copieusement pour laisser le verre déborder et remplir ainsi la boite en bois. Les deux se boivent, à nous de voir dans quel ordre.

Kaikaya

J2 – Asakusa & Akihabara

Asakusa

🇯🇵⛩

  • Kaminarimon (porte de la foudre, lanterne géante)
  • Senso-ji (temple)
  • Nakamise-dôri (marché)
  • Shin-Nakamise (rue commerçante couverte)
  • Matsugaya (rue commerçante : Kamata pour les couteaux, Fu Wa Ri)
  • Atypique : Vieux parc d’attraction Hanayashiki
  • Vue panoramique : Tokyo Skytree + parc Sumida

🍣🍶

  • Sometaro (Okonomiyaki / omelette) pour les brunchs
  • Kurand Sake Market (degustation de sakés)

⛩Asakusa

Il est conseillé de s’y rendre tôt afin d’éviter le grand nombre de touristes présents sur place. À notre arrivée, nous remarquons rapidement la « flamme » dorée posée sur un des building. C’est en fait le siège de la société Asahi, grand producteur de bière japonaise. La « flamme » est supposée représenter une pinte de bière couchée, et a été façonnée par le grand designer Philippe Stark.


⛩Senso-ji

Pour y accéder, nous passons d’abord par Kaminarimon , ou la porte de la foudre, avec les divinités du vent et du tonnerre présentes de part et d’autre de la porte. La coutume est de de les saluer respectueusement (en se baissant). Nous traversons Nakamise-dôri, une grande allée qui abrite un marché semi-couvert, puis nous accédons au temple Senso-ji, le plus vieux temple bouddhiste dédié à la bodhisattva de la miséricorde avec son toit pagode à cinq étages. Ce lieu de culte est impressionnant.


⛩Matsugaya

Une fois le temple quitté, nous nous rendons à Shin-Nakamise, une rue commerçante couverte comme on en trouvera dans toutes les villes, puis dans la rue de Matsugaya. C’est probablement le meilleur endroit que nous avons trouvé pour y faire des achats de souvenirs authentiques du pays. Nous nous arrêtons dans la belle boutique Kamata où nous achetons des vrais couteaux japonais. Les lames sont magnifiques, et il est possible de les faire graver gratuitement en y ajoutant un petit mot traduit en japonais. La boutique Fu Wa Ri, située juste en face de Kamata offre un grand choix d’objets japonais notamment pour la cuisine, tels que des baguettes, bols, planches, tasses, etc.

🍣Sometaro

Délicieux et authentique restaurant de Okonomiyaki, sorte d’omelette locale. L’ambiance présente nous plonge dans le Japon des anciens temps. Ici, nous sommes priés de retirer nos chaussures à l’entrée puis de s’assoir en tailleur autour d’une grande table disposant d’une plaque chauffante à son centre. L’okonomiyaki est donc une omelette à base de choux dans laquelle nous ajoutons divers ingrédients. Le concept veut que l’on se prépare nous-même cette omelette sur la plaque chauffante. N’étant pas habitués à la cuisson de ce plat traditionnel, nous nous laissons guider par nos hôtes afin de déguster ces succulentes omelettes.

Entrée du Sometaro
Akihabara


🇯🇵⛩

  • Yodobashi Camera (magasin électronique)
  • Radio Kaikan, Yodobashi Akiba, LABI Akihabara, Laox (grands magasins)
  • Magasins Otaku : Mandarake Complex, Mulan, Liberty Store #13
  • Jeux video : Super Patato, Gamers, Sega Game Center
  • Donkihote
  • M’s Pop Life (Sex Shop)
  • Ruelles derrière les bâtiments
  • Station de Suidobashi – Bunkyo-ku City Hall (observatoire gratuit au 25e étage)
  • Chuo Dori boulevard
  • •Akihabara Radio Center (marché)

🍣🍶

  • Cafés à thème : Maid Café, School-girl café
  • Narukiyo


Akihabara est le haut lieu de la culture geek nipponne par excellence. Nous rencontrons un nombre incalculable de grands magasins d’électroniques, de magasins de mangas et autres articles de la culture japonaise, ainsi que de gigantesques salles d’arcade sur plusieurs étages. Il faut oser entrer dans ces endroits pour découvrir cette culture si différente de la notre. Certains sont un peu moins attirants que d’autres mais cela fait partie du jeu et c’est amusant de traverser toutes ces minis allées entourées de produits et d’objets inattendus. Dans le désordre, voici ceux qui nous ont le plus marqués : Donkihote (un énorme bazar couvert), Yodobashi Camera (équivalent d’une Fnac géante), Sega Game Center (salle d’arcade sur 5 étages), M’s Pop Life (Sex Shop sur 7 étages).

Le quartier est également connu pour ses nombreux cafés à thème. Le concept est simple, les serveuses sont déguisées comme dans les mangas ou la culture japonaise (écolière / femme de ménage) et vous servent un menu comprenant une boisson, un dessert et une photo souvenir avec les serveuses. L’expérience ne semble pas avoir un grand intérêt et nous avons fait demi-tour à la seule lecture du menu.

Akihabara et ses magasins sur plusieurs étages
🍣 Narukiyo

Le Narukiyo est un izakaya atypique, hautement recommandé dans beaucoup de blogs. L’expérience est encore plus inoubliable lorsqu’on s’installe directement au bar, en face du chef cuisinier. Ce dernier rythme sa cuisine si originale à coup de grands classiques rocks diffusés à plein volume. Le menu nous est proposé sur un bout de parchemin entièrement en japonais, nous faisons donc confiance au chef en goûtant un peu de tout. Les mets arrivent sous forme de grands plats à partager et sont tous aussi surprenants et succulents les uns que les autres. On retrouve les mêmes classiques qu’au Kaikaya mais en plus raffinés : sashimis, poisson grillé, salade japonaise, un vrai régal. Il y a beaucoup d’animation et le saké coule à flot.

Le Chef du Narukiyo en pleine activité

J3 – Shibuya & Harajuku

Shibuya

🇯🇵⛩

  • Shibuya’s crossing (vue depuis starbucks en face, 1er etage)
  • Statue chien Hachiko
  • Don Quijote (bazar)
  • Magasins : Loft, Muji, Tokyu-Hands + Tour 109 (vêtements)
  • Yoyogi Park

🍣🍵

  • Restaurants : Torishiki (brochette), GEN by Moto, Butagumi (fried porc) Sushi-no-Midori (Sushis), Sahsya Kanetanaka (Kaiseki – plusieurs petits plats), Kotaro, Ebisu Yokocho (Okonomiyaki), Cujorl
  • Drink : le Sumire  (すみれ e)

Shibuya’s crossing très tôt
Shibuya’s crossing

Shibuya est un des quartiers très urbains de la capitale. Il est populaire pour sa gare emblématique et son crossing, mondialement connu, le plus grand croisement de piétons au monde. Aux heures de pointe, il est impressionnant de voir toutes ces personnes traverser le croisement de Shibuya. Pour l’observer, rien de mieux que le premier étage du Starbucks Coffee, si bien situé. Pour notre part, nous sommes venus un peu trop tôt et le monde n’est pas au rendez-vous.

Hakito

La gare de Shibuya est aussi particulièrement connue pour sa statue du chien Hakito. L’histoire dit qu’un homme se rendait tous les jours à la gare avec son chien, partait au bureau pour la journée pendant que son chien attendait patiemment son retour devant la gare. Un jour, l’homme eu un accident et ne serait jamais revenu. Le chien, serait alors resté plusieurs années à attendre le retour de son maître, pour finalement mourir à son tour devant la gare. Les japonais très émus par cette histoire, ont construit cette statue à son honneur. Cette dernière est régulièrement prise d’assaut par les personnes venues pour la photographier.

Shibuya

Le quartier de Shibuya regorge de boutiques et magasins entourés d’immenses buildings. Il est conseillé de se perdre dans les différentes ruelles pour découvrir cet incontournable. Le bazar Don Quijote, est un bon endroit pour trouver de tout, et des souvenirs assez originaux du pays.


Harajuku


🇯🇵⛩

  • Meiju-Jingu (sanctuaire)
  • Ema (pour noter un voeu et le suspendre)
  • Harajuku (Takeshita-dôri -rue) quartier mode
  • Totti Candy Factory (bonbons)
  • Omotesandô (Champs-Élysées du Japon)
  • Cat Street
  • Blum & Poe (galerie)
  • Design Festa Gallery West (galerie)

🍣🍶

  • Harajuku gyoza-ro (Gyoza)
  • Sakura-tei (Okonomiyaki)

Entrée de la rue Takeshita
⛩Takeshita-dôri

Le quartier de Harajuku démarre avec l’iconique rue Takeshita-dôri, temple de la culture japonaise et des Harajuku girls – style, rendu populaire par la chanteuse Gwen Stefani, qui consiste à porter un maquillage particulier, se coiffer avec deux couettes et porter une jupe courte.
Cette petite rue regorge de boutiques surfant sur cette mode, de bars à sucreries (l’immanquable Totti Candy Factory et ses barbes-à-papa arc-en-ciel).

⛩Omotesandô

Au bout de cette rue se trouve la grande avenue Omotesandô, surnommée les Champs Élysées de Tokyo et qui contraste avec les petites rues des alentours. Elle comporte de nombreux grands magasins de luxe sur plusieurs kilomètres.

⛩Cat Street

De l’autre côté, nous arrivons dans les petites ruelles Cat Street, plein de petites boutiques, et restaurants locaux très animés. C’est le quartier branché de Tokyo, on y trouve des designers locaux, et des bars hypes. La célèbre marque de moto Deus Ex Machina a installé une de ses boutiques dans ce quartier.


🍣Harajuku gyoza-ro

Pour déjeuner, nous nous arrêtons au Harajuku Gyoza-ro, un restaurant de gyoza très populaire et qui ne coute vraiment pas grand chose. Au bar ou à table, on choisit nos gyozas, frits ou vapeur, avec ou sans oignons, et nous observons les chefs faire la préparation. C’est délicieux et rapide.


⛩Art District

Comme tout quartier branché, Harajuku propose son lot d’artistes avec de nombreuses galeries comme l’internationale Blum & Poe et des plus locales comme le grand bâtiment Design Festa Gallery exposant plusieurs artistes. Le lieu en lui-même vaut le détour.

Nous poursuivons notre route par le nord de la ville jusqu’au magnifique stade olympique en phase de finition pour les Jeux Olympiques de Tokyo 2020.

🍣Narisawa

Le soir, nous dînons au magnifique restaurant étoilé le Narisawa. Situé en plein coeur de Tokyo, ce restaurant nous transporte à travers les différentes cuisines du Japon. Le menu était à base de plats et produits surprenants et succulents liés à l’histoire du Japon.

Sanctuaire Meiji-Jingu

Avant de partir pour Kanazawa, nous profitons de notre matinée pour aller visiter le Meiji-Jingu, sanctuaire au milieu d’un magnifique parc très préservé. On y trouve les fameuses portes comme sur tous les lieux de culte, des jardins zen et bien sûr le sanctuaire.

Shibuya de nuit

ステップ #2 – Kanazawa


J4+5 – Kanazawa : Samouraïs & Geishas

Entrée du quartier des geishas

🇯🇵⛩

  • Nagamashi – Quartier des Samouraïs
  • Quartier des Temples (Teramachi) + Myôyu-ji (temple ninja)
  • Quartier des Geishas (Higashi-chaya-gai)
  • Musée : 21st Century Museum of Contemporary Art & DT Suzuki Museum
  • Kanazawa Castle park
  • Gyokusen Inmaru Garden
  • Kenroku-en (jardin)

🍣🍶

  • Market : Ômi-chô Market (station) – Sentô (dim sum $)
  • Fuwari
  • Plat Home Kanazawa Kitchen
  • At Sushi / Kourin Sushi
  • Hiramipan (boulangerie)


Situé à l’ouest du pays et à 2h30 de Tokyo en Shinkansen, Kanazawa est une ville qui vaut vraiment le détour pour découvrir le Japon féodal avec ses quartiers de samouraïs, geishas, temples entièrement conservés et préservés.


🏩KUMU Hotel

Très bon séjour dans ce magnifique hôtel au design épuré. Ambiance sympathique et attentionnée. Des kimonos nous attendent dans nos chambres, un petit salon avec un tatami qui occupe le centre de la chambre où nous dormons sur des futons.

Hall du Kumu hôtel
Ômi-chô Market

Il faut se rendre tôt dans ce marché destiné aux locaux, où on découvre un impressionnant étalage de poissons, fruits de mer et autres coquillages. Les commerçants nous proposent généreusement de goûter à certains produits locaux lors de notre passage.

Quartier des Samouraïs (Nagamashi)

Il faut se balader dans ce petit quartier qui a gardé quelques maisons typiques où vivaient les samouraïs. Il est possible d’en visiter quelques unes gratuitement tout en suivant la petite rivière.

Quartier des temples (Teramachi) + Myôyu-ji (temple ninja)

Un peu plus loin se trouve le quartier des temples. Le plus fascinant est sans aucun doute le Myôyu-ji ou Temple Ninja. Contrairement à son nom, aucun Ninja n’habitait dans ce temple, mais il est surnommé ainsi pour ses nombreux secrets qu’il contient. La visite se fait en japonais par groupe, et on nous explique les nombreuses cachettes et pièges présents dans cette maison labyrinthe. Réservation conseillée.

Entrée d’un temple
Musée : 21st Century Museum of Contemporary Art & DT Suzuki Museum

Le DT Suzuki Museum est construit en l’honneur du philosophe du même nom qui a notamment travaillé sur la pensée zen. Le lieu vaut le détour pour son architecture et son jardin zen.
Le 21st Century Museum of Contemporary Art est donc le musée d’arts modernes de la ville. Il abrite des expositions temporaires et permet d’avoir un aperçu de l’art contemporain japonais. L’architecture de ce musée est également très belle.

Quartier des geishas (Higashi-chaya-gai)

Le lieu incontournable à visiter pour se plonger dans la culture des geishas. La rue principale a conservé tout son charme, quelques geishas y habitent toujours et nous pouvons en croiser quelques unes. Certaines maisons de geishas sont ouvertes aux visites notamment la Kaikarô.

Intérieur de la Kaikarô, maison de geishas
🍣Kanazawa Castle park – Gyokusen Inmaru Garden – Kenroku-en (jardin)

Le château de Kanazawa est également un immanquable. Il est imposant et magnifiquement entretenu. Les jardins autour du château de Gyokusen Unmaru et Kenroku-en sont splendides. Le plus beau jardin zen que nous avons eu l’occasion de voir.

🍣Plat Home Kanazawa Kitchen // Fuwari

Deux très bons restaurants situés en plein centre de la ville. Le Plat Home et le Fuwari sont très typiques, on y déguste un assortiment de plats locaux à partager pour toute la table.

Entrée du Fuwari


J6 – Péninsule Noto

🇯🇵⛩

  • Hakui (petite ville dans le sud)
  • Kaga Clan Kita Residence (temple)
  • Ganmon Cave (grotte)
  • Satohama Tokei (lieu culte)
  • Kita-ke (maison)
  • Chirihama Nagisa Driveway (scenic view)
  • Senmaida of Sosogi (rice) – trails
  • Cape Rokkô (le point le plus loin)
  • Noroshi (village) + lighthouse
  • Suzu + Noto-chô (outspots)
  • Asa-ichi (market)

La mer du Japon très agitée pendant le typhon

Pour cette troisième journée à Kanazawa, notre plan était de partir en voiture explorer la péninsule Noto au nord de la ville.
Malheureusement un premier typhon a contrarié nos plans et nous avons dû raccourcir notre journée. Les typhons, ces tempêtes tropicales, sont très fréquents au Japon notamment l’été jusqu’au début de l’automne. Ils sont composés de fortes pluies et de vents violents. Nous n’avons donc fait qu’une partie de notre plan initial.

Kaga Clan Kita Residence

Magnifique et très ancien temple situé au début de la péninsule.


Satohama Tokei (lieu culte)

Deux énormes rochers liés par une corde. Une petite maison est bâtie sur un des rochers, et le lieu représente un endroit de culte pour les locaux.

Wajima

Petite ville portuaire située tout au nord de la péninsule. Nous n’avons pas eu le temps de la visiter mais elle nous a semblé très mignonne. Il nous a été recommandé de s’y arrêter pour déjeuner au marché de poissons.

Senmaida of Sosogi

Le point emblématique de la péninsule est situé au nord de Wajima avec la vue sur les rizières de Senmaida en bord de mer. La vue est époustouflante, notamment en fin de journée. En plein typhon, nos photos sont un peu différentes de ce à quoi on s’attendait mais le lieu est tout de même impressionnant.

Les rizières de Senmaida
Les vagues de la mer du Japon



ステップ #3 – Toyota et les montagnes

J7 – De Kanazawa à Kyoto

🇯🇵⛩

  • Ainokura Gassho-Zukuri village
  • Shirakawa-go
  • Takayama

🍣🍶

  • Kyoya

Nous utilisons à nouveau notre voiture pour nous rendre à Kyoto. Nous traversons ainsi la chaîne montagneuse de la région de Toyama et en profitons pour nous arrêter dans des petits villages authentiques. Puis nous nous arrêtons à Toyota, ville hôte de la rencontre de rugby Samoa Vs Japon avant de rejoindre Kyoto.

Ainokura Gassho-Zukuri village & Shirakawa-go

Deux petits villages très typiques au coeur des montagnes. Les toits de ces maisons sont en chaume et nous nous demandons comment ils peuvent résister à l’hiver si rude dans cette région. Des petites randonnées sont recommandées pour explorer le village depuis ses hauteurs.
Nous allons voir l’arbre sacré, qui fut le héros de cette ville en stoppant une énorme avalanche de neige qui était supposée détruire le village.


Takayama

Plus grand village de la région, au coeur des alpes japonaises, entouré de sommets, de champs de soba et de rizières. Nous visitons son centre et déjeunons au succulent Kyoya. Ce dernier propose un BBQ à la japonaise avec une sélection de viandes et légumes que nous faisons cuire nous-même sur la plaque de cuisson géante au centre de la table. Pour la digestion, nous visitons le temple de la ville situé dans les hauteurs, et dont une partie est enfouie dans la forêt qui enveloppe la ville.

À table au Kyoya

Toyota

La ville est bien évidemment connue pour son concessionnaire. Un musée est d’ailleurs dédié à son histoire, on y apprend aussi beaucoup sur la technologie des voitures.
L’ambiance de la ville est au rendez-vous pour ce match de prestige du pays hôte. Le stade est somptueux à la tombée de la nuit.


ステップ #4 – Kyoto

J8+9 – La somptueuse Kyoto

🇯🇵⛩

  • Kinkaku-ji (temple)
  • Château Nijo
  • Kyoto Imperial palace
  • Marché Nishiki+ galeries Teramachi et Shinkyogoku
  • Quartier de Gion + temple Kennin-ji
  • Forêt de bambou d’Arashimaya (bambouseraie, Tenryu-ji, Seiyo-ji, Daikaku-ji)
  • Fushimi Inari
  • Chemin des philosophes (arrêts aux temples dont Ginkaku-ji)
  • Autres temples et lieux : Sento Gosho Palace, Kyoto jardin botanique, Daitoku-ji, Koto-in. Cherry Blossoms

🍣🍶

  • Hatakaku
  • Hafuu
  • Kobe Beef Steak Moriya Gion 
  • Sumibi Torito

Sommet du Fushi Inari au coucher de soleil
Le temple Kennin-ji dans le quartier de Gion

Pour nos deux jours à Kyoto, nous avons visité la ville à pieds le premier jour et en vélo le second. À refaire, nous aurions tout fait à vélo afin de profiter un maximum de la ville et de se déplacer d’un point à l’autre plus rapidement.
Il y a beaucoup de choses à faire dans cette ville, ancienne capitale, qui est aujourd’hui considérée comme la petite soeur de Tokyo. La ville est moins grande mais dispose de nombreux parcs, rivières qui donnent une impression de fraicheur par rapport à Tokyo. Les lieux touristiques sont des incontournables à l’exception de la forêt de bambou que beaucoup nous ont déconseillée.

Kinkaku-ji

Magnifique temple situé au nord de la ville. Il n’est pas possible de le visiter mais l’observer est déjà suffisant tant le temple rayonne et impressionne. Une petite balade par ses jardins et on en ressort ravi. Beaucoup de touristes sont présents.

Kinkaku-ji brillant

Château Nijo

Le lieu se visite, nous sommes invités à nous déchausser puis à suivre les directions pour faire le tour du château. C’est très grand et les différentes pièces sont décorées de prestigieuses peintures tout aussi belles les unes que les autres. En se déplaçant dans le château, on se rend compte que le sol fait des petits bruits de craquement, comme si des oiseaux vivaient entre les lattes. La légende dit que c’était pour avertir la garde en cas d’effraction, alors que c’est seulement la manière dont a été posé le plancher.


Kyoto Imperial palace

Le palais impérial se visite relativement vite puisque nous faisons seulement le tour de l’extérieur. Le lieu est également très réputé et est visité par Scarlett Johansson dans le film Lost In Translation. Des jardins peuvent aussi être visités avec un guide, mais cela demande une réservation au préalable.

Le palais

Marché Nishiki+ galeries Teramachi et Shinkyogoku

Comme toutes les grandes villes, nous retrouvons à Kyoto les galeries marchandes qui sont en fait deux grandes rues couvertes. L’endroit idéal si l’on souhaite déguster des spécialités atypiques, telles que des petites pieuvres en sucette ou des concombres de mer.


Quartier de Gion

Probablement le plus beau quartier de la ville avec ses vieilles rues, ses petites maisons authentiques machiya  et ses nombreuses animations. Il y a des rues très commerçantes, un magnifique temple Kennin-ji pour une des photos les plus emblématiques de la ville, et plusieurs petits bars / restaurants à essayer. Le quartier est tout de même assez cher car très prisé par les touristes.
On aime se balader le long de la petite rivière Shirakawa, où chaque restaurant (plutôt haut de gamme) possède son propre petit pont menant à son entrée.


Chemin des philosophes

En vélo, nous avons longé la KamoGawa rivière afin de rejoindre le chemin des philosophes. C’est une petite marche à pieds à faire de 2km le long d’un tout petit canal bordé de magnifiques cerisiers. Au printemps avec les cerisiers en fleurs, la balade doit être somptueuse. De nombreuses boutiques et cafés charmants ont pris place le long de la marche. Nous avons déjeuné au (très bon) Riverside Cafe Green Terrace. Il est possible d’aller visiter le temple au bout du chemin des philosophes.


Fushimi Inari

En poursuivant notre balade en vélo, nous nous sommes rendus à Fushimi Inari, lieu de référence de Kyoto. Il est recommandé de s’y rendre en début de journée ou en fin de journée afin d’éviter les foules de touristes. Il y a toujours beaucoup de monde au niveau du temple tout en bas, mais le monde se fait de plus en plus rare au fur et à mesure que l’on grimpe dans les hauteurs. Cela prend quand même une bonne heure de se rendre au sommet, mais la marche, bien que sportive, vaut vraiment l’effort. On aime traverser toutes ces portes rouges, contempler les offrandes dans les différents petits temples qui longent la promenade et admirer la vue panoramique un peu avant le sommet.


🍣Sumibi Torito

Restaurant de yakitoris (brochettes au BBQ) est un lieu typique et très local de la ville. Spécialiste du poulet, le restaurant propose de goûter n’importe quel morceau en brochette, mais ce n’est pas toujours de notre goût. On laissera les plus aventuriers le soin de les déguster.


🍣Hafuu

Le Hafuu est un restaurant classique de la ville tenu par un boucher. On y mange de succulents cutlet de boeuf, sorte de boeuf pané. Une belle découverte, un restaurant que nous recommandons.

🍶Bar K-ya

En fin de soirée, nous sommes allés boire un délicieux cocktail dans le très beau bar K-ya. Situé dans un machiya, ces maisons typiques et authentiques, le bar propose une vaste sélection de whisky japonais et autres cocktails.

Intérieur du bar K-ya

ステップ #5 – Osaka


J10 – La bruyante et dynamique Osaka

🇯🇵⛩

  • Visite Osaka-Jo (château d’Osaka)
  • Dotombori (ruelles street food)
  • America Mura
  • Quartier Namba
  • Umeda Sky Building
  • Shinsaibashi-suji Shopping Street

🍣🍶

  • Utogaria (izakaya)
  • Baccaiun (izakaya italien)
  • Aozora Blue (Udon)


Osaka, ville située à seulement 20 minutes de Kyoto en train propose un tout autre style. La ville impressionne par sa grandeur, ses buildings qui s’étendent sur plusieurs kilomètres et par la quantité de commerces, restaurants et cafés qui s’entassent dans de très étroites rues. Malgré le peu d’attractions proposées en comparaison avec les autres villes, Osaka est une ville nocturne. Les gens viennent y faire la fête et profiter de ses nombreux bars et izakayas présents dans toute la ville.

Rivière d’Osaka
Umeda Sky Building

Pour avoir un bel aperçu de la ville, il faut se rendre au Umeda Sky Building. Architecturallement impressionnant et vraiment vertiginant, ce building est composé de deux tours avec un observatoire posé tout en haut faisant le lien entre les deux tours. Pour y accéder, il faut emprunter un ascenseur entièrement vitré, nous laissant apprécier la hauteur du bâtiment, puis un escalator « dans le vide » permettant de rejoindre l’observatoire. La vue est spectaculaire et vertigineuse.

Observatoire du Umeda Sky Building
Vue panoramique d’Osaka
⛩ Shinsaibashi-suji Shopping Street

Probablement la plus longue et dense rue commerçante que nous avons eu l’occasion de voir lors de ce voyage. Sur plusieurs kilomètres, on traverse des magasins locaux et des grandes marques internationales jusqu’à la Dotombori river.

⛩ Dotombori

Dotombori est sûrement le lieu le plus connu de la ville, avec sa grande roue et toutes ses animations. Au bord de la rivière du même nom, la rue s’anime et se remplit de multiples couleurs à la tombée de la nuit.


⛩ America Mura & Quartier Namba

Ces deux quartiers assez récents sont les quartiers tendances d’Osaka. On y trouve beaucoup de friperies, d’autres boutiques de mode et de nombreux bars proposant des concerts.


🍣 Utogaria (izakaya)

La ville regorge d’izakayas, ces petits bistrots japonais branchés et animés. Le Utogaria est notre préféré du séjour. Tout est succulent et raffiné. On choisit nos plats à partager pour toute la table, accompagnés d’une sélection de vins et sakés de qualité. Un vrai délice.


🍣Baccaiun (izakaya)

La baccaiun fut sûrement notre expérience la plus locale et inoubliable. Arrivés dans ce petit bistro complètement par hasard, nous nous trouvons une petite place au bar en face des cuisiniers dans une ambiance chaleureuse et vivante. On nous propose un menu uniquement écrit en japonais sur une ardoise, et aucun des serveurs présents ne comprend l’anglais. Un des clients vient à notre secours du mieux qu’il peut, puis nous nous sommes laissés tenter par cette expérience si originale. Le bistro propose des spécialités italiennes revisitées à la japonaises, tout est très bon, et le lieu charmant.

Osaka de nuit

ステップ #6 – Kobe


J11 – Kobe et son boeuf

🇯🇵⛩

  • Kitano-cho (district)
  • Nankinmachi (district)
  • Téléphérique + jardin botanique
  • Kobe Tower

🍣🍶

  • Kobe Steak Restaurant Mouriya Lin

Vue panoramique de Kobe

Kobe est une autre très grande ville du Japon. Elle est située proche de Osaka et Kyoto et est très connue pour son boeuf. C’est une ville portuaire qui fait davantage penser aux villes méditerranéennes du sud de la France, avec ses yachts, ses boutiques de luxe et autres restaurants haut de gamme proposant le fameux boeuf. Kobe est également une des villes accueillant la coupe du monde de rugby, nous avons ainsi pu voir le match opposant les futurs champions du monde sud africains VS les courageux canadiens. Le stade est très beau, et l’ambiance est superbe.


⛩Kobe Tower

La tour de Kobe est très belle et mérite le détour lorsque nous faisons une petite marche autour de la baie d’Osaka.


⛩Kitano-cho

Un petit quartier situé. dans les hauteurs proposant plein de petites boutiques et restaurants très sympas.

⛩Nankinmachi

Un autre petit quartier très coloré de la ville de Kobe.

⛩Téléphérique + jardin botanique

Certainement l’activité la plus divertissante que nous avons fait à Kobe. Il faut emprunter un téléphérique (comme au ski), qui nous emmène dans les hauteurs de la ville. Au sommet, on observe une magnifique vue sur la ville et le port, puis nous redescendons par des petits chemins au milieu du jardin botanique. C’est relaxant et intéressant de voir les variétés de plantes, légumes, fruits sur cette petite montagne.


🍣Kobe Steak Restaurant Mouriya Lin

On ne peut pas se rendre à Kobe sans goûter au légendaire boeuf de Kobe. Il y a des steakhouses un peu partout dans la ville selon les budgets. Nous avons simplement choisi le premier de la liste sur Trip Advisor, et bien qu’onéreux, ce fut inoubliable et succulent. Nous sommes installés en long devant un bar/ cuisine où nous avons un chef dédié à notre table, qui nous cuit les délicieux morceaux de viandes devant nous. Il nous donne des indications sur comment les assaisonner puis les savourer. Enfin, il fait frire le gras de la viande en petits bouts, puis la mélange avec des pousses de soja pour en faire une salade. Un incontournable.

La gare de Kobe de nuit

ステップ #7 – Ryokan


J12 – La vie japonaise

🇯🇵⛩

  • Nanten-en onsen

La campagne japonaise et le ryokan

Un ryokan est un type de logement très répandu au Japon. Nous sommes hébergés directement chez l’habitant pour vivre une expérience traditionnelle japonaise. Nous avons opté pour le Nanten-en onsen situé non loin de Osaka, et proposant ses propres onsen, bains japonais avec de l’eau naturellement chaude.

Le programme

Le programme est minutieusement préparé, nous sommes accueillis par l’ensemble du personnel qui nous prend nos chaussures à notre arrivée pour nous donner des petits chaussons. En fait, chaque pièce, où l’on se rend, à ses propres chaussures / chaussons à enfiler à l’entrée, donc on passe notre temps à en changer sans jamais mettre les notres.
Le thé nous est servi directement dans le salon de la maison traditionnelle, où nous remarquons qu’il n’y a pas de chambre. En effet, la maison est composée de 3 pièces dans lesquelles, le personnel viendra ajouter des futons à même le sol à l’heure du coucher.
Nous profitons de notre temps libre pour explorer la campagne autour du ryokan, puis nous nous relaxons dans le très charmant onsen privatif dans notre maison.

Le diner

À l’heure du diner, on nous apporte un menu composé de plusieurs services directement dans notre salon. Le repas est très atypique et nous apprécions de découvrir ces nouveaux plats et ce service si attentionné. La nuit n’est pas la plus confortable et le petit déjeuner japonais surprenant car très différent de nos gouts occidentaux.

Bilan

Très certainement un incontournable lorsqu’on se rend au Japon pour la première fois. Néanmoins, celui que nous avons choisi nous a semblé un peu terne et légèrement ennuyeux, surtout pour le prix demandé. Il manque un peu d’activité à faire et mis à part le onsen, et le confort n’est pas vraiment au rendez-vous. Il y a de nombreux ryokans un peu partout dans le pays et certains sont très certainement mieux que d’autres.

ステップ #8 – Tokyo


J13+14+15+16+17+18 – Le typhon et la capitale

🇯🇵⛩

  • Shinjuku + Kabukicho + Golden gai + Yakitori alley + Isetan
  • Roppongi Hills Mori Tower + sculpture Maman + observatoire
  • Sumida Hokusai museum
  • Nakano (quartier) + Murakami
  • Shimokitazawa, Setagaya (quartier branché)

🍣🍶

  • Morethan (boulangerie), Morethan grill (restaurant) @The Knot Hotel
  • New York Grill (Grant Hyatt)
  • Jomon (yakitori)
  • Gonpachi (Kill Bill)
  • Numazuko (sushis)
  • Drinks : Golden Gai

Arrivée du typhon dans Shinjuku

Le typhon Hagibis, annoncé depuis plusieurs jours a frappé Tokyo et ses alentours. Annoncé comme le plus fort typhon depuis 50 ans, les recommandations étaient de rester bien protégé dans l’hôtel et d’attendre que la tempête passe. Il est impressionnant de voir une ville aussi vaste et dynamique que Tokyo un samedi sans aucune voiture, aucune lumière et personne dans la rue. Nous avons donc passé 2 jours dans l’hôtel en constatant que notre dernier match de coupe du monde France – Angleterre fut malheureusement annulé, tout comme notre vol retour. Le prochain vol étant seulement 3 après la date initiale, nous avons donc profité de 3 jours supplémetaires à Tokyo pour explorer de nouveaux quartiers et revenir à nos endroits préférés.

🏩The Knot Hotel

Un vrai coup de coeur pour cet hôtel à la décoration contemporaine et ambiance branchée, situé dans la zone calme de Shinjuku. Les chambres, bien que petites, sont tout à fait convenables et l’hôtel très animé de par son animation et sa boulangerie française exceptionnelle, le Morethan. L’hôtel dispose aussi de son propre restaurant à Tapas, le Morethan grill. Nous devons admettre que cela fait un bien fou de manger de la nourriture plus familière après deux semaines de sushis et soupes de miso.

⛩ Shinjuku + Golden gai

Shinjuku ou l’autre quartier très animé de la ville. Des néons partout, des immenses buildings, et beaucoup de monde. Comme toute capitale, Tokyo possède son quartier chaud, Kabukicho et il se trouve à Shinjuku. On y croise donc de nombreux bars exclusivement réservés à un public masculin.

⛩Golden Gai

Il y a aussi le Golden Gai, ce tout petit bloc de ruelles et des petites maisons, où il y a une concentration de mini bars assez impressionnante. Ces bars ont des places limitées (rarement plus de 10 personnes), on s’installe directement au bar avec le propriétaire et on déguste du saké ou autre boisson locale. C’est stupéfiant de voir comment ce quartier s’est maintenu au milieu de tous ces buildings.


⛩Yakitori alley

Il faut également se rendre dans la rue Yakitori alley, qui est semblable au Golden Gai mais pour les restaurants.


⛩Isetan

Enfin, il faut se rendre au grand magasin Isetan, sorte de Galerie Lafayette du Japon. Au rayon traiteur et nourriture, nous sommes surpris de voir les prix affichés de certains fruits : 100 euros le fruit.


⛩Roppongi Hills Mori Tower + sculpture Maman + observatoire

Le quartier de Roppongi est probablement le quartier où se concentrent la majorité des expatriés de la ville. On y trouve la sculpture Maman de Louise Bourgeois et un observatoire. Le quartier est assez branché, avec ses nombreuses boutiques et restaurants haut de gamme.


⛩ Sumida Hokusai museum

Hokusai, un des plus grands artistes du pays, connu pour sa Great Wave of Kanagawa, possède son propre musée à son nom. Il est fascinant de découvrir cet artiste emblématique et la précision de ses oeuvres.


⛩ Nakano (quartier) + Murakami

Nakano est un petit quartier au nord de la ville. Nous nous y rendons afin de découvrir le grossiste de l’artiste Murakami. Le quartier est animé et la principale rue commerçante est agréable.


⛩ Setagaya (quartier branché)

Nous sommes allés marcher dans le petit quartier de Shimokitazawa pour découvrir un endroit assez hypster, branché de la ville. On y retrouve un peu tous ce que nous avons eu l’occasion de voir lors de notre séjour : des ramens, des salles d’arcade, des friperies et autres petites boutiques mignonnes.


🍣 New York Grill (Grant Hyatt)

Impossible de se rendre à Tokyo sans passer par le bar du Grand Hyatt, le New York Grill, mondialement connu pour son omniprésence dans le film Lost in translation. Le lieu est magnifique, on assiste à un concert de jazz en dégustant un très bon cocktail. La vue est supposée être superbe mais avec l’arrivée du typhon, nous n’avons pas eu cette chance.


🍣 Numazuko (sushis)

Très bon restaurant de sushis, où le chef sushi prépare ses mets qu’il dispose directement sur un tapis roulant défilant dans toute la salle. Chaque sushi appartient à une catégorie de prix, reconnaissable à la couleur de l’assiette dans laquelle il est disposé.


🍣 Jomon (yakitori)

Situé dans le quartier de Roppongi, ce très bon restaurant de yakitoris est très animé et assez typique. Son ambiance branchée et urbaine en fait le parfait endroit pout déguster de délicieuses brochettes en tout genre.

🍣 Gonpachi (Kill Bill)

Très connu pour avoir inspiré Quentin Tarantino pour la scène finale de son film Kill Bill, le restaurant Gonpashi est atypique et le décor merveilleux. La nourriture n’est pas exceptionnelle mais le lieu vaut le détour.


ENDING

Pour conclure, ce fut un magnifique voyage dans un pays si différent du notre où nous avons été impressionnés par sa richesse culturelle. Les japonais sont des personnes très accueillantes malgré la difficulté de la langue, et la nourriture est succulente. Le pays est immense tant il y a de lieux et de villes à visiter, c’est pourquoi nous sommes certains d’y revenir. D’ailleurs nous avons même préparé une petite liste de ce que nous aimerions faire :

  • Assister à un combat de Sumo
  • Se rendre au marché aux poissons très tôt le matin
  • Initiation à la préparation de sushis, ou la dégustation de thés, sakés
  • Essayer les ramen machine
  • Dormir dans un capsule hôtel
  • Consacrer une bonne partie d’une journée à une salle d’arcade
  • Visiter un élevage de boeuf de Kobe
  • Se rendre dans les îles paradisiaques ou villes du sud du pays
  • Faire l’ascension du Mont Fuji
  • Retenter l’expérience Ryokan
Gare de Kobe
Vue sur Tokyo après la passage du typhon


À lire aussi :

👉 Nouvelle Orléans – Weekend
👉 Los Angeles – 1 semaine


0 comments on “Japon – Road Trip

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *